«

»

Mar 24

Jaillissement de l’esprit

Jaillissement de l’esprit est un ouvrage écrit au tout début des années 80 par Seymour Papert. Ce n’est donc pas nouveau. Ça n’en reste pas moins intéressant. Papert a écrit cet ouvrage entre autres pour promouvoir l’utilisation du Langage Logo. Mais au delà du côté informatique du sujet, j’ai trouvé particulièrement intéressantes plusieurs anecdotes dont certaines ont pour  but de montrer comment se fabriquer une expérience de l’esprit. Le but de l’expérience qui suit est de convaincre un enfant que les corps tombent à la même vitesse (si on ne tient pas compte de la résistance de l’air), quelle que soit leur masse. En particulier, il est contre intuitif pour un enfant de penser qu’un boulet de 1 kilogramme et un boulet de 2 kilogrammes, lâchés du haut d’un immeuble d’une vingtaine de mètres par exemple, atteindront le sol en même temps (la résistance de l’air joue ici un rôle minime).

L’expérience de l’esprit suivante permet de convaincre du résultat, sans utiliser de boulet. Imaginons le dialogue suivant, entre l’enseignant et l’enfant :

­- Si un boulet de 2 kg met 2 secondes à atteindre le sol,  combien mettra un boulet d’1 kg ?
– Il est deux fois plus léger, il tombe moins vite, et mettra donc 4 secondes. (L’enfant se trompe, mais il a l’intuition d’avoir raison…)
-­ Maintenant, si on laisse tomber ensemble deux boulets d’1 kg, au bout de combien de temps atteindront-ils le sol ?
-­ 4 secondes évidemment, le fait qu’il y ait deux boulets ne change rien, il y a deux objets d’1 kg qui tombent ensemble,  et non un objet de 2 kg.
-­ Maintenant, je tiens les deux boulets serrés l’un contre l’autre et je lâche.
– Toujours 4 secondes. Le fait qu’ils se touchent ne change rien.
– Bien. Et si maintenant je les colle ensemble. Je lâche donc un objet de 2 kilos. Il va donc mettre le même temps pour tomber qu’un boulet de 2 kilos non ?
– …

L’enfant comprend qu’il n’y a pas de différence entre, d’un côté, les deux boulets tenus l’un contre l’autre et lâchés et, d’un autre côté, les deux boulets collés et lâchés. Le fait de les coller ne fera certainement pas passer le temps de chute de 4 à 2 secondes (on passe sous silence la forme de l’objet, mais ça ne change pas fondamentalement le problème…). Il réalise alors que l’erreur était de penser que la chute de boulet d’1 kg mettrait 4 secondes.

Sur le même thème :

(1 commentaire)

  1. Éric Lewin

    Superbe chronique. Il me revient cette phrase, traduite de Groucho Marx : « Un enfant de 5 ans comprendrait ça — Qu’on m’apporte un enfant de 5 ans ! » (“A child of five would understand this. Send someone to fetch a child of five”). Merci !

Les commentaires sont désactivés.

Featuring WPMU Bloglist Widget by YD WordPress Developer