Ateliers pour la Fête de la Science

Après une longue (trop longue ?) pause, je relance ce blog. Et je commence par la présentation des ateliers pour la prochaine Fête de la Science.

Le laboratoire Xlim-SIC se mobilise cette année encore pour la Fête de la Science du 9 au 13 octobre prochain. Pour cela, les chercheurs du laboratoire seront présents le mercredi 9 octobre au centre commercial des Cordeliers avec plusieurs autres laboratoires de l’Université de Poitiers pour l’action Chercheurs en ville. Entre 10h et 19h, venez discuter avec les chercheurs et découvrir les activités des laboratoires de l’université.

Comme l’année dernière, nous proposons également pour les lycéens une visite d’un chercheur dans le lycée pour présenter le traitement et l’analyse de l’image numérique. Cet atelier d’une heure par classe est ouvert gratuitement sur réservation aux classes de 1ère S et Tale S de la Vienne sur réservation par téléphone au 05.49.49.65.67. Il aura lieu les jeudi 10 et vendredi 11 octobre.

Enfin, en partenariat avec une association de Saint Benoît, nous proposons un atelier de visualisation du mouvement dansé sur la forme d’un stage de danse gratuit et ouvert à tous (à partir de 16 ans), danseurs confirmés ou débutants, les samedi 12 et dimanche 13 octobre à la Hune à Saint Benoît. Ce stage sera animé par Karine Maïna Brigeon de l’association Jeunes Amis de la Danse. Pour tout renseignement, merci de vous référer au site des JAD via le lien suivant ou de contacter le laboratoire par téléphone au 05.49.49.65.67.

img1

Animer un avatar via une webcam

Lorsque l’on joue à un jeu sur ordinateur ou console vidéo, on contrôle souvent un avatar quelconque qui nous permet d’interagir avec notre environnement. Mais, parfois, on aimerait pouvoir lui donner de vraies expressions faciales en fonction de nos expressions. C’est déjà le cas avec des caméras spéciales ou des éclairages particuliers, mais ça arrive de plus en plus sur les ordinateurs personnels. En particulier, le jeu Everquest II dispose d’un mode le permettant.

A titre d’exemple, voici ce que cela donne sans aucun réglage particulier si ce n’est la création d’un avatar de base.

[youtube]http://youtu.be/vGfm0XWMthA[/youtube]

On remarque immédiatement quand on regarde l’image, que l’avatar est lié au visage humain via des points particuliers qui sont détectés en temps réel. Les points alors détectés se situent au niveau des yeux, des sourcils, du nez et de la bouche. On voir alors si les yeux sont ouverts ou fermés ou encore si la bouche est ouverte ou fermée.

Au delà de Lire la suite

Drone volant (expérimentations)

Je reviens sur le drone volant et surtout sur les expérimentations réalisées avec ce dernier. Le but de l’utilisation d’un tel appareil pour la recherche est d’obtenir des vidéos issues de nouveaux moyens de capture. En effet, un tel appareil aurait coûté bien trop cher il y a de cela quelques années pour qu’on puisse l’utiliser à des fins de recherche.

A présent c’est bien plus abordable et après quelques réglages de stabilité, j’ai pu obtenir deux premières vidéos testant les capacités de l’appareil et de la caméra. Je n’ai pas utilisé directement la caméra embarquée en raison de sa plus basse qualité vidéo, mais une caméra supplémentaire très légère et filmant dans une qualité suffisante. A partir ce cela, les deux vidéos suivantes ont été obtenues.

Vidéo 1, premier test
Vidéo 2, essais complets

Ces deux vidéos filmées à l’intérieur du bâtiment SP2MI de l’université de Poitiers montrent bien des points de vue uniques sur de tels locaux et prouvent la possibilité d’utiliser un appareil similaire pour effectuer de la capture vidéo. Maintenant, quelle utilisation en avoir ? Et bien le drone sera utilisé dans l’optique de réaliser un corpus de vidéos en mouvements afin de pouvoir identifier des lieux, des personnes ou des actions. Un appareil volant comme celui-ci peut en effet se rendre dans de multiples endroits mêmes difficiles d’accès et être utilisé pour vérifier l’intégrité d’un bâtiment ou d’une toiture ou bien l’absence de personnes dans des lieux sécurisés. Bien entendu, beaucoup de travail reste à faire pour que ce soit totalement utilisable, mais cette première partie est prometteuse.