Ateliers pour la Fête de la Science

Après une longue (trop longue ?) pause, je relance ce blog. Et je commence par la présentation des ateliers pour la prochaine Fête de la Science.

Le laboratoire Xlim-SIC se mobilise cette année encore pour la Fête de la Science du 9 au 13 octobre prochain. Pour cela, les chercheurs du laboratoire seront présents le mercredi 9 octobre au centre commercial des Cordeliers avec plusieurs autres laboratoires de l’Université de Poitiers pour l’action Chercheurs en ville. Entre 10h et 19h, venez discuter avec les chercheurs et découvrir les activités des laboratoires de l’université.

Comme l’année dernière, nous proposons également pour les lycéens une visite d’un chercheur dans le lycée pour présenter le traitement et l’analyse de l’image numérique. Cet atelier d’une heure par classe est ouvert gratuitement sur réservation aux classes de 1ère S et Tale S de la Vienne sur réservation par téléphone au 05.49.49.65.67. Il aura lieu les jeudi 10 et vendredi 11 octobre.

Enfin, en partenariat avec une association de Saint Benoît, nous proposons un atelier de visualisation du mouvement dansé sur la forme d’un stage de danse gratuit et ouvert à tous (à partir de 16 ans), danseurs confirmés ou débutants, les samedi 12 et dimanche 13 octobre à la Hune à Saint Benoît. Ce stage sera animé par Karine Maïna Brigeon de l’association Jeunes Amis de la Danse. Pour tout renseignement, merci de vous référer au site des JAD via le lien suivant ou de contacter le laboratoire par téléphone au 05.49.49.65.67.

img1

Exposition sur la couleur numérique

La bibliothèque universitaire science du côté du Campus accueille l’exposition sur la couleur numérique du 4 au 22 février. A cette occasion, deux vitrines présentent des objets issus des collections de l’université de Poitiers en rapport avec la couleur.

La couleur numérique dans tous ses états

Depuis le 12 novembre et jusqu’au 7 décembre, le laboratoire Xlim-SIC propose une exposition sur la couleur numérique à la Bibliothèque universitaire du site du Futuroscope. Au travers de 9 panneaux sur les recherches dans le domaine de la couleur et d’un jeu associant odeurs et couleurs, les travaux du laboratoire sont illustrés durant un peu plus de trois semaines.

Animer un avatar via une webcam

Lorsque l’on joue à un jeu sur ordinateur ou console vidéo, on contrôle souvent un avatar quelconque qui nous permet d’interagir avec notre environnement. Mais, parfois, on aimerait pouvoir lui donner de vraies expressions faciales en fonction de nos expressions. C’est déjà le cas avec des caméras spéciales ou des éclairages particuliers, mais ça arrive de plus en plus sur les ordinateurs personnels. En particulier, le jeu Everquest II dispose d’un mode le permettant.

A titre d’exemple, voici ce que cela donne sans aucun réglage particulier si ce n’est la création d’un avatar de base.

[youtube]http://youtu.be/vGfm0XWMthA[/youtube]

On remarque immédiatement quand on regarde l’image, que l’avatar est lié au visage humain via des points particuliers qui sont détectés en temps réel. Les points alors détectés se situent au niveau des yeux, des sourcils, du nez et de la bouche. On voir alors si les yeux sont ouverts ou fermés ou encore si la bouche est ouverte ou fermée.

Au delà de Lire la suite

Combien de couleurs pour une image ?

Dans le cadre du festival A chacun ses couleurs qui continue jusqu’à la fin de l’année à l’Université de Poitiers, le laboratoire SIC va proposer une exposition sur la couleur numérique. Et en particulier une question concernant l’image numérique et la couleur : Combien de couleurs faut-il pour bien représenter une image ?

Avant de pouvoir voir si on peut répondre à cette question, il faut s’en poser une autre : Combien de couleurs peuvent être représentées sur un écran informatique ?

La réponse est très simple, une image est composée de pixels (les petits carrés composant l’image) qui ont chacun une et une seule couleur. Et pour représenter ces couleurs on donne un code spécifique à chacune d’entre elle. Ce code est normalisé et représente une composition de rouge, de vert et de bleu. On considère 256 niveaux pour chaque composante. Ce qui donne donc un total de 256x256x256 couleurs, soit un peu plus de 16 millions de couleurs (16 777 216 pour être précis).

Cela fait vraiment beaucoup de couleurs et toutes ne sont pas nécessaires pour que l’image nous paraisse tout de même de bonne qualité. Si on regarde les images ci-dessous, on ne remarque pas de différence à première vue. Alors que l’une est l’image originale et la seconde une image pour laquelle seule 256 couleurs ont été conservées.

En haut, Image originale ; En bas, Image en 256 couleurs - Auteur : Benh LIEU SONG

On se rend compte immédiatement qu’il est possible de supprimer un certain nombre de couleurs sans modifier plus que cela l’image. Lire la suite

Des touches en relief sur un clavier tactile

Dernièrement, un nouveau procédé de saisie sur les appareils tactile a été présenté. Ce n’est pas a proprement parlé du traitement d’images effectivement, mais c’est quelque chose en terme de nouvelle technologie qui me parait intéressant à présenter. L’entreprise Tactus propose en effet un système qui permet d’ajouter des touches physiques aux claviers tactiles. Une vidéo valant mieux qu’un long discours, voici la présentation du produit.
[youtube]http://youtu.be/bwbO2JvW6lE[/youtube]
On se rend compte assez vite des possibilités du système Lire la suite

S’identifier par la paume de la main

Le laboratoire de recherche de la société Fujitsu a développé un nouveau capteur permettant de s’identifier sur un ordinateur ou une tablette tactile. Les méthodes pour se connecter de manière sécurisée sur un appareil électronique sont nombreuses, on peut par exemple entrer un mot de passe, tracer un schéma ou encore scanner son empreinte digitale. Ici, le capteur va utiliser le réseau veineux de la main pour identifier l’utilisateur. Cette information est infalsifiable et normalement inviolable. Contrairement aux mots de passe ou schémas qui peuvent être trouvés, ici c’est impossible. La vidéo ci-dessous présente l’appareil.

[media id=5]

Ce type de capteurs infra-rouge existe depuis de nombreuses années. Lire la suite

Voyage au coeur de l’Image Numérique

En avant première, une information pour tous les élèves de première et terminale scientifique du département de la Vienne. Le laboratoire Xlim-SIC va proposer une action durant la prochaine Fête de la Science du 10 au 14 octobre 2012. Tous les détails dans l’image ci-dessous. Parlez-en à vos professeurs.

Descriptif détaillé de l

Suivre le regard, une application, SGS3

Le nouveau smartphone de Samsung a été dévoilé hier soir, j’ai suivi la conférence de presse en live par internet et j’ai pas mal de remarques à faire. Cependant, cela va être discuté, encore discuté et toujours discuté par de très nombreux sites. Et pas forcément pour ce qui est nouveau dans ce téléphone. C’est donc volontairement que je n’entrerai pas dans le débat stérile de savoir si il y a eu copie, si le design est « beau » ou non ou encore si tout fonctionne bien. Tout simplement parce que je n’ai pas vu le téléphone en vrai et que je ne l’ai pas testé.

Maintenant que c’est dit, pourquoi parler de ce smartphone ? Tout simplement parce que le Galaxy SIII (ou S3) possède sur le papier des fonctionnalités très novatrices et entre autres la fonction Smart Stay. Cette dernière permet de laisser le téléphone éclairé selon l’attention de l’utilisateur. En quelque sorte, il arrive assez souvent de devoir toucher l’écran afin de pouvoir lire un mail trop long ou une page web afin que l’écran du téléphone ne s’éteigne pas. Et bien cette fonction permet, par l’utilisation de la caméra frontale de capter la direction du regard. J’avais déjà parlé dans un billet précédent de l’eye-tracking pour contrôler le pc. Et bien maintenant, mais avec la limitation de luminosité de l’écran, c’est chose faite sur un téléphone portable.

Je ne peux pas dire si cela fonctionne, même si la démonstration lors de la présentation vidéo a été réussie, les conditions étaient certainement réunies pour qu’il n’y ait aucun accroc. Mais c’est quelque chose d’assez intéressant et de très prometteur pour les débouchés de la recherche dans ce domaine. Je ne peux pas dire exactement comment c’est programmé, mais il est tout à fait possible de détecter les yeux d’une personne sur une image prise par une caméra (c’est fait dans le code de réalité augmentée que j’ai proposé) et ensuite trouver la position des iris par rapport à l’oeil dans sa globalité. Je pense que c’est possible en détectant le blanc de l’oeil pour savoir si ces derniers sont face à l’écran ou non.

Maintenant, tester la fonctionnalité et surtout l’améliorer pour pouvoir aider au contrôle du téléphone pourrait être très intéressant, reste juste à voir si cela ne draine pas trop vite la batterie. Je pourrais revenir sur ce sujet après le 29 mai, date de la sortie du nouveau téléphone et donc des premiers tests sur Internet.