Animer un avatar via une webcam

Lorsque l’on joue à un jeu sur ordinateur ou console vidéo, on contrôle souvent un avatar quelconque qui nous permet d’interagir avec notre environnement. Mais, parfois, on aimerait pouvoir lui donner de vraies expressions faciales en fonction de nos expressions. C’est déjà le cas avec des caméras spéciales ou des éclairages particuliers, mais ça arrive de plus en plus sur les ordinateurs personnels. En particulier, le jeu Everquest II dispose d’un mode le permettant.

A titre d’exemple, voici ce que cela donne sans aucun réglage particulier si ce n’est la création d’un avatar de base.

[youtube]http://youtu.be/vGfm0XWMthA[/youtube]

On remarque immédiatement quand on regarde l’image, que l’avatar est lié au visage humain via des points particuliers qui sont détectés en temps réel. Les points alors détectés se situent au niveau des yeux, des sourcils, du nez et de la bouche. On voir alors si les yeux sont ouverts ou fermés ou encore si la bouche est ouverte ou fermée.

Au delà de cet aspect vidéo-ludique, l’industrie du cinéma est fortement intéressée par ce type d’actions qui permettent d’éviter de placer des marqueurs (petit disques spéciaux) sur les visages réels pour animer des personnages créés par l’informatique. Le système existe mais demande encore à être perfectionner afin de créer des personnages de plus en plus réalistes.

Il y a un autre secteur intéressé par la possibilité de gérer de tels avatars réagissant en direct avec un utilisateur, c’est le secteur de l’assistance à distance, car il est difficile de demander aux employés d’être filmés. Pour cela il faut quelque chose de robuste et de fiable, ce qu’une université Japonaise a démontré dans la vidéo ci-dessous.

[youtube]http://youtu.be/CvievLytmrs[/youtube]

Il reste encore du travail pour permettre une animation directe sans marqueurs pour faire bouger entièrement l’avatar, qu’il réagisse en fonction des mouvements du corps, que ses mains se lèvent en même temps que celles de la personne derrière la webcam. Mais cette technique est intéressante et prometteuse et fait partie des thèmes de recherche du département SIC de l’institut Xlim.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *