Double Connectivité (DC – Dual Connectivity) 4G/5G – 2ème article

2-1) Architecture du plan de contrôle

Dans l’architecture DC, chaque station de base gère son propre ordonnanceur : Chaque ordonnanceur est responsable de l’allocation des ressources radio-électriques dans la cellule. Il est cependant nécessaire de partager des informations de contrôle entre la cellule secondaire (en-gNB) et la cellule maîtresse (MeNB) comme le contrôle de la mobilité et la mesure du lien radio entre la station de base secondaire et le terminal UE.

Chaque nœud radio (eNB et en-gNB) dispose de sa propre entité RRC.

La connexion initiale s’effectue entre le terminal UE et la station de base 4G. La station de base 4G initie l’établissement du support radio avec la station de base en-gNB ce qui nécessite l’échange de signalisation RRC entre le terminal UE et la station de base en-gNB.

Le canaux radio de signalisation SRB sont transmis sur le groupe de cellules maîtresses MCG mais optionnellement, le terminal UE peut également échanger de la signalisation directement avec la station de base secondaire.

Pour transporter les messages RRC entre le terminal et les nœuds d’accès radio, les signalisations SRB (Signaling Radio Bearer) sont utilisés :

  • SRB0 concerne les messages RRC portant les informations du canal logique de contrôle commun CCCH (Common Control Channel)
  • SRB1 transporte les messages NAS précédent l’établissement du support SRB2 concernant les canaux logiques de contrôle dédié DCCH
  • SRB2 à l’instar du support SRB1 transporte les canaux logiques de contrôle dédié DCCH avec une priorité plus petite que le support SRB1. Le support SRB2 est toujour configuré après la mise en place de la sécuri :té du lien radio.
  • SRB3 transporte des messages RRC spécifiques au mécanisme DC et directement échangés entre l’entité SgNB et le terminal UE (optionnel).

Chaque entité MeNB et SgNB est configuré au niveau du lien radio pour communiquer des flux de données avec le terminal UE en fonction du mécanisme DC, on note :

  • MCG (Master Cell Group) : Des messages SRB1/SRB2 sont transmis directement entre le terminal et la station de base MeNB
  • Split SRB (SRB1+SRB1S, SRB2, SRB2S) : la signalisation SRB est séparée au niveau de la couche PDCP entre l’entité MeNB et SgNB. La signalisation SRB du nœud maître est donc transmise soit au niveau du nœud maître, soit au niveau du nœud secondaire et réciproquement, la signalisation SRB du nœud secondaire est donc transmise soit au niveau du nœud maître, soit au niveau du nœud secondaire. Les messages RRC du nœud secondaire peuvent être encapsulés dans les messages RRC de la station de base maîtresse.
  • SCG (Secondary Cell Group) : les messages de signalisation SRB3 sont transmis directement entre la station de base secondaire (SgNB) et le terminal.

Ainsi, dans le cas où le lien SRB3 est configuré entre le terminal UE et la station de base secondaire, les rapports de mesure du lien radio (CSI) et la mobilité peuvent être transmises directement vers l’entité en-gNB (figure 6). Sinon, ceux-ci sont transmis dans un containeur SRB2 entre les deux stations de bases par le message RRC Transfer.

Figure 6 : Architecture du plan de contrôle

Avant de procéder à la reconfiguration du lien radio pour la double connexion, la station de base doit vérifier la compatibilité du terminal UE (capability information).

2-2) Etablissement de la connexion radio

L’entité MeNB et en-gNB disposent de leur propre ordonnanceur : chacun gère la quantité de données à transmettre et l’allocation radio via des messages RRC. La signalisation RRC permet d’établir ou libérer le support data, de réaliser de l’agrégation de porteuses, de réaliser le handover vers une autre station de base, d’allouer un canal dédié.

Il est néanmoins nécessaire de configurer le support de signalisation (SRB : Signaling Radio Bearer) pour pouvoir transmettre les requêtes RRC. Il existe trois façon pour configurer le SRB au niveau de la station en-gNB :

1ère possibilité : La station de base maîtresse MeNB configure le SRB1 et SRB2 avec le terminal UE pour ses messages RRC. L’entité en-gNB transmet ses messages RRC à l’entité MeNB sur l’interface X2 et l’entité MeNB encapsule ses messages RRC en provenance (ou respectivement pour) l’entité en-gNB dans les supports de signalisation SRB2 vers (ou respectivement) depuis le terminal UE.

2ème possibilité : La station de base maîtresse MeNB utilise le support radio de signalisation SRB1/SRB2 pour ses propres messages RRC. La station de base secondaire en-gNB établit son propre support de signalisation SRB3 pour communiquer directement avec le terminal UE.

3ème possibilité : La station de base maîtresse MeNB établit une séparation de support (split bearer ou plus précisément split Radio Bearer) pour la signalisation : Les messages RRC de la station de base maitresse MeNB et les messages RRC de la station de base secondaire en-gNB encapsulés dans le support radio de signalisation SRB1/SRB2 peuvent être émis par l’entité MeNB ou l’entité en-gNB ou par les deux.

Une fois le support de signalisation radio configuré, chaque station de base MeNB et en-gNB peut transmettre ses données vers le terminal UE à travers les sous-couches PDCP, RLC et MAC (figure 7) :

Figure 7 : Architecture protocolaire pour la transmission de la signalisation (SRB)

Le trafic est partagé soit au niveau du cœur réseau (option 3a) soit au niveau de l’entité MeNb (option 3) ou au niveau de l’entité en-gNB (option 3X).

Le support MCG (Master Cell Group) est le support radio (radio bearer) fournit par la station de base maitresse MeNB (lequel peut aussi procéder à de l’agrégation de porteuses).

Le support SCG (Secondary Cell Group) est le support radio (radio bearer) fournit par la station de base en-gNB (lequel peut aussi procéder à de l’agrégation de porteuses).

D’un point de vue cœur réseau, on distingue deux supports différents. Pour bien comprendre la figure 6 et la notion de split-bearer, il faut revenir sur la définition du support.

Un bearer EPS porte des flux de trafic ayant les mêmes caractéristiques QoS (QCI, ARP, GBR, MBR) entre l’entité PGW et le terminal UE. Ce bearer est caractérisé par :

  • des paramètres de QoS (latence, débit, taux d’erreur) ;
  • des identifiants d’acheminement permettant le routage de bout en bout.

Le bearer S1-U et le bearer radio forment une connexion logique entre l’entité SGW et le terminal UE.

La notion de split bearer concerne le partage du support radio au niveau de l’entité PDCP de la station de base eNB ou de la station de base secondaire en-gNB. Ce partage aurait pu être réalisé par l’entité RLC ou MAC. Dans le cas du DC 4G-5G, c’est l’entité PDCP qui partage le support. Dans l’option 3, le split bearer concerne le support MCG, dans l’option 3x, le split bearer concerne le support SCG.

Figure 8 : Architecture protocolaire DC option 3, 3a et 3X

Le rappel de la définition du bearer est importante pour expliquer cette figure : Le bearer MCG correspond à un support transmis sur l’interface radio LTE, le bearer SCG est transmis sur l’interface radio NR.

Le bearer MCG et le bearer SCG sont définis par des caractéristiques de QoS et de routage. Du point de vue du cœur réseau, le routage est établi de bout en bout par l’entité MME entre l’entité SGW et le nœud radio, celui-ci peut être le nœud radio eNB ou le nœud radio gNB.

Donc, d’un point de vue cœur réseau il y a deux supports : le bearer MCG et le bearer SCG.

Le point de terminaison du bearer MCG est soit la station de base eNB soit la station de base en-gNB. Le point de terminaison du bearer correspond au tunnel TEID. Par contre, le bearer MCG est transmis sur l’interface radio LTE, donc si le point de terminaison est l’entité eNB, le flux est pris en charge par l’entité eNB, si le point de terminaison est l’entité gNB, le flux est acheminé vers l’entité eNB.

La figure 8 montre que le traitement est effectué au niveau de l’entité PDCP, le chiffrement est donc défini par un chiffrement NR ou LTE.

Ainsi, le standard défini :

  • un bearer MCG ou SCG entre le cœur réseau et l’entité eNB ;
  • un bearer MCG ou SCG entre le cœur réseau et l’entité gNB.

Les flux du bearer MCG qui sont acheminés sur l’entité eNB sont transmis intégralement sur les entités protocolaires PDCP 4G, RLC 4G et MAC 4G de l’entité eNB, alors que les flux du bearer SCG acheminés sur l’entité eNB sont pris en charge par l’entité protocolaire PDCP 5G de l’entité eNB et transmis intégralement à l’entité RLC 5G et MAC 5G de l’entité gNB.

Le même raisonnement peut être appliqué au niveau des flux du bearer MCG ou SCG acheminés sur l’entité gNB.

C’est ce que montre la figure 8 (spécification TS 37.340 figure 4.2.2.3) et le terminal dispose de deux entités PDCP : l’entité 4G PDCP configurée lors de la demande de session de la part du terminal, et l’entité 5G PDCP est configurée lors de la double connexion. L’entité 5G PDCP est gérée par la station de base MeNB (Option 3) ou par la station de base SgNB  (option 3a ou 3x).

Le split-bearer introduit la notion d’un seul bearer vu du coté cœur réseau qui est partagé entre l’entité eNb et en-gNb par l’un des deux nœuds (option 3 par l’entité eNb et option 3x par l’entité en-gNB).

Remarque : Il est à noter que le split bearer peut être configuré uniquement en DL. Ainsi dans le cas de l’architecture DC option 3x plus particulièrement, les équipementiers ont choisi de séparer le flux descendant entre l’entité en-gNB vers l’entité MeNB pour pouvoir augmenter le débit descendant mais le flux montant est ancré au niveau de l’entité MeNB.

Ainsi, pour l’option 3x, lorsque l’entité en-gNB réalise la séparation du support au niveau de la couche NR-PDCP, le mobile traite les données dans les couches NR RLC et LTE RLC.

Figure 9 : Option 3x – Split bearer pour le lien descendant

Figure 10 : Option 3a : MCG/SCG bearer

Figure 11 : Option 3x : MCG et split-bearer

Dans un prochain article nous traiterons le call-flow

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *