EHS – Une étude en cours sur Rennes

Quel est l’impact des antennes relais

Afin de mesurer la pollution électro-magnétique émise par les antennes relais de la ville de Rennes, l’entreprise indépendante WaveControl effectue depuis une semaine des collectes de données. L’antenne mobile, installée dans une voiture, mesure les ondes environs tous les 10 m (1 mesure par seconde).

Qui a sollicité cette étude

Cette campagne a été demandée par le délégué à la communication et à la vie quotidienne M Yves Préault, afin de pouvoir avoir des chiffres sur l’émission des ondes issues des antennes relais, avant l’arrivée de la 4G dans la ville (et l’ajout d’un opérateur supplémentaire, c’est à dire probablement des antennes supplémentaires sauf arrangement). Il faut savoir que Rennes compte déjà plus de 100 antennes, que la 4G apportera des émissions sur deux bandes supplémentaires et que d’autres part l’arrivée de Free augmentera le nombre d’antennes.

L’objectif est aussi de  connaître le niveau d’exposition aux ondes de chaque quartier. « Aujourd’hui, personne ne sait quels effets peuvent avoir ces ondes sur la santé. Mais mieux vaut appliquer le principe de précaution », souligne l’élu. Néanmoins, si l’étude permet de quantifier le niveau d’émission (en moyenne 1,3 Volt par mètre, soit une valeur bien en dessous des 41 Volts/m autorisé), les mesures ne donneront aucune information sur l’effet des ondes sur la santé. Les mesures se contentent donc de faire une cartographie de la réception des ondes dans les différentes rues de la ville, mais ne pourra pas aller au delà. Néanmoins, c’est déjà un bon point, et cette campagne pourrait également intéressé de nombreux universitaires pour affiner leurs algorithmes de simulation. Espérons un cadeau de la ville à l’IETR par exemple. La cartographie de la ville sera rendue publique au second semestre 2012. L’opération coûtera 30 000 € à la ville

 

Related posts:

3 commentaires sur “EHS – Une étude en cours sur Rennes

  1. Les normes: 41 Volts/m autorisé… Un tour de passe passe politique !
    Les incompétents corrompus ont jeté au feu les amendements du rapport Tamino. L’ex conseiller technique du premier ministre entre les deux tours de la dernière élection présidentielle était curieusement pressé de faire passer le « décret cadeau » favorable aux opérateurs pour obtenir certaines faveurs bien rémunérées. Les laxistes sont assis sur les bancs de l’assemblée nationale qui font fi de la santé et continuent à tracer des autoroutes au colonialisme de la bande des 4.
    La publicité autour de ces mesures rennoises permet aux opérateurs d’abaisser les émissions de CEM à distance durant l’opération. Les contrôles inopinés donneraient des résultats bien plus intéressants… Pas dupe…

    • Bonjour

      j’ai pris contact par mail avec le délégué de la ville de Rennes, à ce jour pas de réponse. Conscient de votre combat pour faire reconnaître l’EHS comme une maladie, j’ai mis en garde sur les résultats des mesures, qui constituent une base cartographiques mais en aucun cas « les mesures ne donneront aucune information sur l’effet des ondes sur la santé. »
      Je reste ouvert pour un autre article, permettant de reprendre les données de cette étude, je n’ai pas les connaissances sur le rapport Tamino et encore moins sur les relations politiciennes à l’égard des Opérateurs (Excepté la mauvaise entente entre M Sarkozy et M Niels)

      Bien cordialement et merci pour vos commentaires instructifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *