NFC – Near Field Communication

Le NFC n’est pas lié à la 4G, il s’agit d’une puce qui équipera à terme tous les terminaux comme c’est le cas avec le GPS. Néanmoins, cette technologie est souvent mise en avant de la scène, un article lui ait donc consacré.

Présentation

Le NFC est une technologie mise en place par Sony et Philips permettant l’échange de données (sécurisées) entre terminaux (téléphone intelligent) ou entre un lecteur et un terminal. Le système transmet sur une fréquence de 13,86 MHz avec un débit maximum de 426kbit/s. La distance entre l’émetteur et le récepteur ne doit pas dépasser 10 cm. Il est préconisé de placer le smartphone à environ 4 cm pour une bonne transmission.

L’objectif principal est de transformer votre téléphone en porte-monnaie électronique (tout achat dans les magasins, bornes interactives, vos courses, ..) mais cette technologie permet aussi de se substituer le bluetooth puisque le NFC peut aussi télécharger des fichier, échanger des données (téléphone/téléviseur).

Le NFC a t’il un avenir?

Je restais dubitatif sur l’avenir du NFC, en le comparant au système Monéo pour ce qui concerne le porte-monnaie électronique. Cependant, les équipementiers se sont lancés dans cette technologie, et aujourd’hui 30 millions de terminaux ont été vendus avec le NFC. Apple avait même envisagé de créer sa propre norme.

Les opérateurs aussi communiquent sur cette technologie, les utilisateurs seront donc informés de l’existence du NFC : Beaucoup d’entre nous n’utilisons pas le NFC alors que notre propre smartphone est équipé.

Pour l’utiliser, il faut que les applications soient simples (un clic, un achat) et qu’on nous donne confiance dans l’utilisation de ce mode de paiement. Au vu de l’engouement des opérateurs (Orange notamment), on peut penser voir apparaître de plus en plus de transaction NFC, surtout si les lecteurs sont offerts aux commerçants et que le cout de la transaction est gratuite (contrairement à l’achat via la CB ou le commerçant est taxé par la banque).

Des exemples?

Il faut se tourner à nouveau vers les Etats Unis pour avoir des exemples d’utilisation du NFC. A San Francisco par exemple, la société PayByPhone, l’un des principaux fournisseurs de systèmes de paiement de stationnement et de mobilité urbaine, a mis en place fin 2011, une solution de paiement par communication courte distance (NFC) pour les espaces de stationnement de la ville.

Le fonctionnement est simple, chaque parcomètre de San Francisco sera muni d’une vignette PayByPhone, les utilisateurs n’auront besoin que d’une communication sans fil qui lancera automatiquement l’application de stationnement. Le système de paiement mobile reconnaît l’utilisateur, identifie l’emplacement individuel du stationnement et le conducteur n’a qu’à inscrire le temps prévu de stationnement pour terminer la transaction. Le système envoie ensuite un texto de rappel avant l’échéance de la période de stationnement et, si nécessaire, permet l’achat à distance d’heures supplémentaires par téléphone, assujetti à des limitations dans le temps. Un reçu est envoyé automatiquement au compte courriel de l’utilisateur. Le paiement est traité par carte de crédit ou de débit associé avec le numéro de téléphone mobile.

Le cabinet de recherche Juniper a prédit que les consommateurs partout dans le monde pourront générer en 2014 jusqu’à 50 milliards de dollars de ventes par le biais de paiements qui utilisent les services mobiles de communication courte distance. Le potentiel de cette nouvelle technologie est exceptionnel, selon Jupiter.

Orange propose de solutions professionnelles permettant :

  • de suivre les interventions terrains de ses salariés, via un Badge

Cette solution suit un processus simple d’utilisation :

Étape 1 : le propriétaire du véhicule équipé de la technologie NFC se connecte au site d’autopartage.
Étape 2 : il constitue sa communauté d’utilisateurs en invitant ces derniers par SMS.
Une fois l’invitation acceptée, le téléphone mobile des membres de la communauté peut
être utilisé comme clé virtuelle.
Étape 3 : avec son téléphone, l’utilisateur réserve le créneau horaire auquel il souhaite
utiliser le véhicule. Une fois ce créneau validé par le propriétaire, il reçoit sur son mobile une clé temporaire virtuelle, à usage unique.
Étape 4 :il suffit alors à l’utilisateur d’approcher simplement son mobile de la porte et du
tableau de bord du véhicule, équipés par Valeo de lecteurs NFC, pour ouvrir et démarrer le
véhicule.

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *