IMS – Le réseau de l’opérateur (Technique partie 2)

L’IMS a été défini comme un sous-système pouvant gérer de multiples services multimédias. Ce sous-système est composé des éléments du coeur réseau (CN), éléments nécessaires pour mettre en oeuvre des services multimédias IP (audio, vidéo, texte, chat, image)  délivrés sur le réseau à commutation de paquets.

Pour reprendre l’article précédent, l’IMS a rapidement pris son essor lorsque ce dernier est devenu une couche de signalisation du transport de différents réseaux d’accès hétérogènes, combinantainsi les services Internet avec la téléphonie mobile et téléphonie fixe comme le montre la figure ci-dessous.

 http://laii.univ-poitiers.fr/launay/Blog_LTE/IMS.jpg

L’IMS fournit ainsi les services d’Ubiquité pour les utilisateurs nomades ou en itinérances de réseaux étrangers.

L’ubiquité est la posibilité d’avoir accès au réseau n’importe ou et sur n’importe quel terminal.

Initialement, l’IMS a été concu comme une session de contrôle de la téléphonie mobile basée sur le protocole IP. L’IMS était considéré comme un sous-système de la 3G mobile. Ainsi, l’IMS a été conçu pour améliorer les services offerts par les serveurs GPRS. Sur le schéma suivant, nous retrouvons le modèle (simplifié) du réseau GPRS et l’évolution prenant en compte l’IMS

http://laii.univ-poitiers.fr/launay/Blog_LTE/GPRS_IMS.jpg

  Dans le cas du GPRS, les services Données et de voix sont deux réseaux séparés. L’évolution vers l’IMS, la voix et la Data sont tous les deux délivrés par le réseau de commutation de paquet.

L’IMS joue un rôle crucial pour le LTE (SAE). Le HSS (Home Subscriber Server) est une base de données unifiée pour le GPRS, l’UMTS et le LTE.

Related posts:

Les commentaires sont fermés.