«

»

Mar 19 2018

Stephen Hawking (1942-2018)

By Jim Campbell/Aero-News Network [Public domain], via Wikimedia Commons

Le physicien britannique Stephen Hawking est décédé mercredi 14 mars. La disparition de ce scientifique mondialement connu – sans doute le plus célèbre des scientifiques contemporains – a suscité de nombreux articles rappelant sa biographie hors normes et rendant hommage à ses travaux.

Impossible ici de citer tous les articles rédigés depuis la mort du savant, mais vous pourrez par exemple consulter ceux parus dans Le Monde, Sciences et Avenir et The Guardian [en ligne, consultés le 16/03/2018].

Les articles suivants fournissent par ailleurs des explications accessibles sur la portée des travaux du physicien :

Physicien théoricien et cosmologiste, Stephen Hawking est surtout reconnu pour ses travaux sur les trous noirs et ses recherches sur les origines et la structure de l’univers. Il fut aussi un éminent vulgarisateur auteur du best-seller mondial Une brève histoire du temps qui lui valut une notoriété dépassant largement le monde des sciences. Sa célébrité, renforcée par un indéniable sens de l’humour et de la communication, finit par en faire une véritable icône de la pop-culture, et on le retrouva ainsi aussi bien dans Star Trek que dans plusieurs épisodes des Simpsons. Il eut même droit à un biopic de son vivant avec le film Une merveilleuse histoire du temps réalisé en 2014 par le cinéaste britannique James Marsh.

Plusieurs ouvrages de Stephen Hawking sont disponibles dans les BU de Poitiers :

Outre ces ouvrages de vulgarisation, vous pourrez également accéder via notre outil de recherche à nombre des publications savantes de Stephen Hawking parues dans les revues académiques. Plusieurs de ses articles sont par ailleurs disponibles en accès libre dans l’archive ouverte arXiv.

Plusieurs biographies sont également disponibles :

Vous pourrez aussi vous reporter à l’ouvrage de Leonard Susskind, Trous noirs : la guerre des savants, Paris : Robert Laffont, 2010, 470 p. dans lequel l’auteur raconte la controverse entre lui (et d’autres physiciens) et Stephen Hawking sur la question du ‘paradoxe de l’information » visant à savoir – pour résumer très schématiquement – ce qu’il advient quand quelque chose tombe dans un trou noir.

Le rayonnement de Hawking (ce rayonnement qui émanerait des trous noirs) a été démontré en laboratoire par le physicien israélien Jeff Steinhauer : « Experimental black hole evaporation », William Unruh, Physics today, 9 septembre 2016 [en ligne – accès réservé à la communauté universitaire – consulté le 16/03/2018]. Une équipe de l’institut P’ conduite par Germain Rousseaux a démontré le même phénomène pour l’inverse théorique des trous noirs, les « trous blancs » en utilisant là aussi une expérience de laboratoire.

Stephen Hawking fut également un citoyen engagé qui n’hésitait pas à prendre position, sur le soutien à la cause palestinienne ou les dangers de l’intelligence artificielle. Affecté d’une maladie neurodégénérative lui causant de très sévères handicaps, il se fit également le défenseur du National Health Service, le système public de santé en vigueur en Angleterre.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*

Featuring WPMU Bloglist Widget by YD WordPress Developer