Tian Tian et Da Mao : la neige, c’est le pied !

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=viu1UgZ7gwM[/youtube]La tempête de neige aux États-Unis du 23 janvier dernier a fait des heureux parmi les animaux du zoo de Washington… Voici Tian Tian, le panda géant résidant depuis 2000 au zoo. Le 16 février, c’est au tour d’un autre panda de s’amuser dans la poudreuse : Da Mao, du zoo de Toronto.

Bien qu’il soit classé parmi les Carnivores, le panda mange presque exclusivement des pousses de bambou. Son système digestif reste cependant celui d’un carnivore ; il possède donc une faible capacité à digérer la cellulose de cette plante, par ailleurs très pauvre en énergie. Parce que le bambou est faible en matière de nutrition, un panda géant a besoin de manger environ 12 à 38 kg de bambou par jour, et consacre près de 14 heures de sa journée à s’alimenter. Les pattes de pandas géants ont cinq « doigts » vers l’avant et un « pouce », un os élargi au niveau du talon de la patte utilisé notamment pour tenir le bambou. Il mesure 1,40 mètres et pèse entre 75 et 160 kg.

La reproduction du panda géant n’est pas chose aisée. En effet, une femelle est fécondable moins de 3 jours par an ! La mère peut donner naissance à 1 ou 2 bébés après 4 à 5 mois de gestation. À sa naissance, le petit pèse à peine 110 grammes ; sa peau est rose et sans pelage et il n’ouvre les yeux qu’après 45 jours. Vers 1 an environ, il est totalement sevré et peut évoluer seul vers l’âge de 18 mois.

Menacé par un taux de natalité très bas et par la destruction de son habitat lié à l’urbanisation et aux cultures intensives en Chine, le panda ne compterait plus que 1 600 individus à l’état sauvage et quelques 300 en parcs zoologiques. C’est un des animaux les plus rares du monde. Il peut vivre jusqu’à 25 ans à une altitude comprise entre 2 000 et 3 500 mètres d’où le fait qu’il apprécie tant la neige ! On ne le retrouve plus que dans une vingtaine d’îlots forestiers, situés dans six territoires montagneux du sud-ouest de la Chine, à plus de 1 200 mètres d’altitude : Minshan, Qinling, Qionglai, Liangshan, Daxiangling, et Xiaoxiangling.

En France, depuis 2012, le zoo de Beauval accueille un couple de pandas potentiellement reproducteur dans le cadre d’un programme de recherche et de conservation, mené en coopération avec la base de Chengdu, en Chine, et l’association Beauval Nature. Ces pandas géants Yuan Zi et Huan Huan sont loués à la France pour 10 ans par la Chine, au prix de 750 000 € par an, dans le but qu’ils se reproduisent afin de préserver l’espèce.

Et d’ailleurs, avis aux amateurs : le Centre de recherche et de protection du panda géant de Chengu cherche une personne à temps plein pour câliner les bébés pandas…

Ouvrages disponibles à la BU Sciences :

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


*

Featuring WPMU Bloglist Widget by YD WordPress Developer