«

»

Oct 28 2015

Le musée de l’Homme rouvre ses portes

Photo : Nicolas Krief - Télérama (tous droits réservés)

Photo : Nicolas Krief – Télérama (tous droits réservés)

Après 6 ans de travaux, le nouveau musée de l’Homme a ouvert ses portes samedi 17 octobre dans son écrin du Palais de Chaillot à Paris. Fondé en 1937 par Paul Rivet, le musée de l’Homme avait pour objectif de présenter une synthèse de l’histoire de l’espèce humaine en mêlant anthropologie, préhistoire et ethnologie. L’établissement avait également la particularité de regrouper un espace muséal, un centre d’enseignement, un laboratoire de recherche et une importante bibliothèque. Remis en cause dans ses fondements par les créations successives du musée du Quai Branly à Paris (qui le dépossède de la majeure partie de ses collections ethnographiques) et du musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM) à Marseille, le musée de l’Homme fait l’objet d’une réflexion sur son devenir et la refondation de son projet scientifique au début de ce siècle, réflexion qui conduit à sa fermeture pour rénovation en 2009. Le nouveau musée de l’Homme se recentre aujourd’hui autour de l’évolution, souhaitant toujours allier sciences humaines et sciences naturelles et à faire se répondre histoires naturelle et culturelle de l’homme. La dimension recherche demeure importante, le musée hébergeant plusieurs unités de recherche autour entre autres de l’anthropologie biologique ou de la génétique des populations.

Plusieurs articles et reportages sont parus ces derniers jours sur la réouverture et l’histoire du musée de l’Homme, parmi lesquels :

Le rapport rédigé par la Commission en charge de la rénovation du musée de l’Homme est disponible à la BU Sciences campus : Jean-Pierre MOHEN (dir.). Le nouveau musée de l’Homme, Paris : Odile Jacob : Muséum national d’histoire naturelle, 2004, 265 p.

Impossible d’évoquer le musée de l’Homme sans évoquer la figure de son fondateur Paul Rivet, grand savant et homme engagé, adressant une lettre au maréchal Pétain dès juin 1940 pour lui dire « la France n’est plus avec vous » et fondateur du fameux réseau de résistance du musée de l’Homme avant de devoir s’exiler en Colombie en 1941. Vous pourrez trouver la biographie de Paul Rivet écrite par Christine LAURIERE à la BU Sciences, Paul Rivet : le savant et le politique, Paris : Muséum national d’histoire naturelle, 2008, 721 p. (Archives).

Sur le réseau du musée de l’Homme, vous pourrez lire avec profit le livre d’Anne HOGENHUIS-SELIVERSTOFF, Des savants dans la Résistance : Boris Vildé et le réseau du musée de l’Homme, Paris : CNRS Éditions, 2009, 222 p.

On terminera en mentionnant l’ouvrage récemment paru de l’historienne américaine Alice CONKLIN, Exposer l’humanité. Race, ethnologie et empire en France 1850-1950, qui retrace le passé controversé de l’institution, marqué en plusieurs occasions par la place accordée à l’anthropologie raciste. Cet ouvrage ne figure pas encore dans nos collections mais vous pouvez en suggérer l’acquisition.

 

 

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*

Featuring WPMU Bloglist Widget by YD WordPress Developer