«

»

Oct 23 2012

Libre parcours : épisode 2

Après avoir présenté hier quelques exemples d’entrepôts d’archives ouvertes, intéressons-nous aujourd’hui à quelques revues ou portails de revues accessibles librement.

Dans la plupart des cas mentionnés ci-dessous, on se trouve face à un modèle spécifique d’accès libre aux résultats de la recherche scientifique, qu’on appelle « voie dorée » (« gold road » en anglais). Des éditeurs publient des revues validées par les pairs sous forme électronique et accessibles librement. Le plus souvent, ces éditeurs fonctionnent selon un système d’auteur payant, la charge de la publication et des coûts de constitution de l’appareil de validation reposant sur les auteurs ou les institutions de recherche auxquelles ils appartiennent.

L’exemple le plus célèbre est certainement celui de PLOS, la Public Library Of Science. Lancé en 2001, ce projet se décline aujourd’hui en 7 revues thématiques, couvrant les domaines des sciences de la vie, des sciences de la terre et de la médecine. Dans ces mêmes disciplines, on peut également mentionner BioMed Central qui permet d’accéder librement à plus de 240 revues essentiellement en biologie et en médecine. Hindawi est un autre de ces éditeurs de revues en libre accès, qui couvre différents champs disciplinaires dont les sciences et techniques.

En France, les principales réalisations en la matière concernent davantage les sciences humaines et sociales, avec les portails PERSEE et Revues.org mais des revues relatives aux sciences peuvent s’y trouver, comme la Revue d’histoire des sciences. Le projet NUMDAM pour les mathématiques concerne essentiellement des archives de périodiques de mathématiques.

On n’oubliera pas de mentionner le Directory of Open Access Journals (DOAJ), annuaire de revues scientifiques en accès libre qui recense plus de 5000 revues dans tous les domaines du savoir. Le DOAJ sélectionne les revues qui assurent un contrôle sur la qualité scientifique de leur contenu.

La liste n’est évidemment pas exhaustive et vous pouvez nous signaler d’autres ressources que vous connaîtriez.

A noter également que certains éditeurs traditionnels proposent une option Open Access pour la publication d’articles dans leurs revues électroniques, moyennant paiement d’une contribution, selon le principe déjà mentionné de l’auteur-payeur. Ce système est d’ailleurs loin de faire l’unanimité parmi les chercheurs, comme le montre cette page de débat ouverte sur le site de la Société Mathématique de France [consultée le 22/10/2012].

 

 

 

Sur le même thème

1 ping

  1. Libre parcours : épisode 4 » Biblio B.U.S.

    […] target= »_blank »>entrepôts d’archives ouvertes, les revues en libre accès et les bibliothèques numériques, le nouvel épisode de notre série de la semaine consacrée à […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*

Featuring WPMU Bloglist Widget by YD WordPress Developer