La « Belle Epoque », vraiment ?

Couverture La véritable histoire de la "Belle Epoque"La « Belle Époque » est l’expression qui désigne traditionnellement la période d’avant 1914, sans que sa date de début ne soit très claire. Elle renvoie en France à une image d’âge d’or perdu, avant que le cataclysme de la Première Guerre mondiale ne traumatise le pays. Mais d’où vient cette expression ?

« Belle Époque » se retrouve dans les titres de nombreux manuels d’histoire : La Belle époque: citoyenneté, république, démocratie : France 1900-1914 de Julien Bouchet, La France de la Belle époque: 1896-1914 de Dominique Lejeune, Petite histoire de la France: de la Belle Époque à nos jours d’Antoine Prost ou encore La Belle époque: la France de 1900 à 1914 de Michel Winock.

Depuis au moins cinquante ans, Lire la suite

Les Français, les Indiens et l’Amérique

Des acquisitions récentes de vos BU préférées ont remis en lumière un fait historique souvent oublié : les Français ont joué un rôle de premier plan dans l’histoire de l’Amérique du Nord, du 16e au 19e siècles.

Et si votre plus tendre enfance a été bercée par Le Dernier des Mohicans (dont la BU lettres possède parmi les premières éditions françaises de 1830), ou si le film de Michael Mann (1992) vous a définitivement marqué, c’est le moment de faire resurgir cette madeleine de Proust !

couverture de Canoe Bay (P. Prugne)À la BU lettres, vous allez pouvoir découvrir les extraordinaires bandes dessinées de Patrick Prugne : Canoë Bay (2009) qui l’a fait découvrir au grand public et Iroquois (2016).

Les deux BD portent sur des époques différentes : le 18e s. pour la première, le début du 17e s. pour la seconde.  Mais elles présentent de nombreux points communs. Lire la suite

Primaires : une ou des droites ?

Les élections des primaires des 20 et 27 novembre dernier pour désigner le candidat de la droite et du centre ont remis en lumière une ancienne évidence : il existe plusieurs droites en France.

droite rémond

Photo J. Bonneau / SCD Université de Poitiers

Cette évidence n’en était pas vraiment une avant l’ouvrage fondateur de René Rémond, paru en 1954, sous le titre La Droite en France de 1815 à nos jours. Continuité et diversité d’une tradition politique et dont le SCD possède une édition originale.

Alors qu’à cette date, la droite d’alors souffre encore de la proximité de la Libération et ne bénéficie pas encore de l’aura gaulliste (le général ne revenant au pouvoir qu’en 1958) et que le clivage droite / gauche n’est pas aussi évident que quelques années plus tard sous la Ve République, le livre est d’emblée salué comme un travail novateur, par la classe politique, le grand public et des intellectuels tels que Raymond Aron.

Reposant sur un longue analyse historique remontant à la Révolution française, la thèse centrale de Rémond est devenue un classique : il existe trois droites en France, la première légitimiste (contre-révolutionnaire, absolue, extrême), la deuxième orléaniste (libérale et bourgeoise) et la troisième bonapartiste (« césarienne », autoritaire et nationaliste). Par exemple, le régime de Vichy se rattache à la première, Valéry Giscard d’Estaing à la deuxième et de Gaulle à la troisième. Lire la suite