Sélection thématique #4 – Coups de cœur de vos bibliothécaires

Les vacances d’été approchant à grand pas, nous vous proposons, pour cette année universitaire, une dernière exposition thématique à l’entrée de la Ruche.

Nous profitons de cette occasion pour mettre en avant les documents pour lesquels nous avons eu un coup de ♥ ou simplement pour le plaisir de vous les faire découvrir.

  • Le « Fossoyeur de Films » signe sous son vrai nom son premier livre. Cent plans de films à (re)découvrir sans tarder !

©Decitre

 

Theuriel, François. T’as vu le plan ? 100 plans cultes (ou pas) : et ce qu’ils nous apprennent sur le cinéma. Paris : Tana, 2018. BU Lettres, cote  791.035 THE

 

 

  • L’auteur (autiste Asperger et surdoué des nombres et des langues) nous parle des mécanismes du cerveau , du fonctionnement de la mémoire, les dernières avancées en neurosciences (entre autre) tout en balayant,au passage, plein d’idées reçues sur l’intelligence, les apprentissages ou encore sur l’autisme et tout ça dans un style claire, facile à lire et empreint d’humanité et de sensibilité.

©Decitre

 

 

Tammet, Daniel. Embrasser le ciel immense : le cerveau des génies : témoignage. Paris : J’ai lu, 2010. BU Lettres, cote  155.4 TAM

 

 

 

  • Une histoire très touchante et déchirante à la fois

©Decitre

A

Zidrou ; Monin, Arno. L’adoption [2 volumes]. Charnay-lès-Mâcon : Bamboo édition, 2016. BU Lettres, cote  768 ADO-1 et -2

 

 

  • (Re)Découvrir la guerre d’Algérie à travers le regard des femmes sur cette période sombre

Lire la suite

« Breezy » (1973), film méconnu de Clint Eastwwod à (re)découvrir

Clint Eastwood et William Holden sur le tournage du film. Source : Wikimedia

Comment ne pas considérer « Breezy » autrement qu’une banale histoire d’amour entre une gamine et un quinquagénaire ? Il semble pourtant qu’à travers ce film, Clint Eastwood imbrique deux niveaux de lecture, d’une justesse impeccable : celui, personnel, du sentiment de vivre ; et celui, historique et sociologique, de la société américaine au début des années 1970. Ici, l’amour fait confronter deux êtres que tout oppose a priori : une jeune hippie (Breezy) et un homme mûr, directeur d’une agence immobilière (Frank Harmon) Lire la suite

Le cosmographe Vincenzia Maria Coronelli

Memorie istoriografiche de' regni della Morea, Negroponte e littorali fin' a Salonichi / Vincenzo Maria Coronelli.- Venise : Libraria del Colosso, vers 1686 (Poitiers, Bibliothèques universitaires, Fonds ancien, 72206)

Memorie istoriografiche de’ regni della Morea, Negroponte e littorali fin’ a Salonichi / Vincenzo Maria Coronelli.- Venise : Libraria del Colosso, vers 1686 (Poitiers, Bibliothèques universitaires, Fonds ancien, 72206)

On connaît le cosmographe vénitien Vincenzo Coronelli pour ses globes, dont la Bibliothèque nationale de France s’enorgueillit de posséder deux exemplaires. Mais on sait moins que ce religieux a également beaucoup publié. L’un de ses ouvrages, intitulé Memorie istoriografiche de’ regni della Morea, Negroponte e littorali fin’ a Salonichi (Venise : Libraria del Colosso, vers 1686), est exposé à la BU Michel Foucault pendant tout le mois de de juin.

L’homme et ses globes

Né en 1650 à Venise, Vincenzo Coronelli devint franciscain. Outre la théologie, il étudia la gravure. Quand, à la fin des années 1670, le Cardinal d’Estrées lui commanda deux globes pour Louis XIV, il avait déjà publié quelques almanachs et réalisé les globes du duc de Parme, qui ne faisaient qu’1,75 mètre de diamètre (ceux de la BnF en mesurent près de 4 !). Ce fut la commande du Cardinal d’Estrées qui le fit connaître comme fabricant de globes et cosmographe. Il fonda en 1680 la première société géographique, l’Accademia cosmografica. Lire la suite