Un intellectuel original du XVIIe siècle, Isaac La Peyrère (suite)

Après une présentation de La Peyrère et de sa Relation du Groenland, nous vous proposons de découvrir un autre aspect du personnage à travers ses élucubrations théologiques.

Le préadamisme : une théorie que La Peyrère s’approprie de façon singulière et originale

Après les expéditions des grands explorateurs, le monde nouveau et plus vaste, que cette époque doit appréhender, bouleverse l’Occident dans sa vision de l’ordre éternellement établi depuis la Création.  La question du polygénisme, notamment, se pose : puisque d’autres hommes vivaient sur des continents, jusqu’alors inaccessibles, est-il possible que tous descendent d’Adam ? La Peyrère trouve la réponse dans le récit même de la Genèse.

Il fait paraître son ouvrage Systema theologicum ex Prae-Adamitarum hypothesis pars prima en 1655, en Hollande, dans l’anonymat. Il y compare les deux récits de la Genèse : il note une différence entre les termes désignant l’acte de création et en conclut donc qu’il y eut deux étapes de création de l’homme, toutes deux très éloignées dans le temps. Il y aurait d’abord eu une création générale de la terre, des animaux et des hommes. Puis, bien plus tard, celle du jardin d’Éden, pour le peuple élu : Adam et Ève auraient donc été les parents du peuple juif uniquement.

C’était cette vision cartésienne, dont il était disciple, et sa culture protestante qui le menèrent à interpréter la Bible ainsi. Bien qu’il déployât là une idée très novatrice et bouleversante, ses intentions n’étaient aucunement de révolutionner l’Église : il n’était pas un militant, seulement un intellectuel curieux et fantaisiste, un original qui se posait toutes sortes de questions.

Ainsi, il dut demander pardon à l’Église, en la personne du Pape Alexandre VII. Il se rendit alors à Rome, et Sa Sainteté le reçut avec bonté et humour : « Embrassons cet homme qui est avant Adam ».

Pour aller plus loin

Sources

Études

Eydoux (Henri Paul), « L’archéologie du Groenland au Moyen Âge », dans Bulletin Monumental, t. 132, n°1, 1974, p. 87

Goichot (Émile) et Popkin (Richard H.), « Isaac La Peyrère (1596-1676). His Life, Work and Influence », dans Archives de sciences sociales des religions, n°67/2, 1989, p. 315-316

Schnakenbourg (Éric) dir., Figures du Nord : Scandinavie, Groenland et Sibérie, Perceptions et représentations des espaces septentrionaux du Moyen-Age au XVIIIe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2012

Astrid de Belleville
Stagiaire
L3 Sciences du Langage
UFR Lettres et Langues de l’Université de Poitiers

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *