L’Histoire naturelle des oiseaux-mouches de Lesson

LHistoire Naturelle des oiseaux-mouches est un ouvrage d’ornithologie écrit par René-Primevère Lesson.

m41738_001

Histoire naturelle des oiseaux-mouches / René-Primevère Lesson.- Paris, 1829 (Poitiers, Bibliothèques universitaires, Fonds ancien, m 41738)

 

L’auteur

René-Primevère Lesson est né le 21 mars 1794 à Rochefort et mort le 28 avril 1849 dans cette même ville. C’est un chirurgien, naturaliste, zoologiste et ornithologue français. Il est aussi officier de santé de première classe de la marine royale.

Il est l’auteur du Manuel d’Ornithologie (1828), du Traité d’Ornithologie (1831), de la Centurie Zoologique (1830-1832) et des Illustrations de zoologie (1832-1835).

Lesson est le premier scientifique à observer les oiseaux de paradis dans l’archipel des Moluques et en Nouvelle-Guinée. Il fait ainsi paraître plusieurs monographies sur les paradisiers et sur les oiseaux-mouches. Le livre Histoire naturelle des oiseaux-mouches a probablement été édité en 1829 et recense une centaine d’espèces sur les 330 connues aujourd’hui.

 

L’ouvrage

m41738_002

Histoire naturelle des oiseaux-mouches / René-Primevère Lesson.- Paris, 1829 (Poitiers, Bibliothèques universitaires, Fonds ancien, m 41738)

L’Histoire naturelle des oiseaux-mouches est un « ouvrage orné de planches dessinées et gravées par les meilleurs artistes ». Il est dédié à « S. A. R. Mademoiselle », probablement Louise d’Artois, la petite-fille de Charles X.  S. A. R. signifie Son Altesse Royale.

Ce livre fait partie d’un ensemble de trois volumes (dont les deux autres sont Histoire naturelle des colibris et Histoire naturelle des oiseaux de paradis) et est abondamment illustré.

Dans la première partie de l’ouvrage, les différentes espèces sont détaillées précisément dans des notices, tandis que la seconde partie est composée d’illustrations très colorées et réalistes des espèces que l’auteur vient de décrire.

Les 85 planches ont été dessinées par Le Prêtre et Antoine Germain Bévalet et gravées par Marie Nicolas Oudet, Jean Louis Denis Coutant  et Teillard.

Article rédigé par Laudine Storelli,
élève du Collège Henri IV de Poitiers,

durant son stage de 3e
en décembre 2016

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *