Invitation à se perdre dans un « Quartier Lointain »

« Si je remontais le cours du temps, profiterais-je de tout ce que je sais pour changer l’avenir ? »  C’est en se posant l’une de ces questions qu’est née l’une des plus belles œuvres de Jirô Taniguchi.

Quartier Lointain / J. Taniguchi : couverture. Ed. Casterman (source : Amazon.fr).

Quartier Lointain / J. Taniguchi : couverture. Ed. Casterman (source : Amazon.fr)

Car c’est bien de cela dont il est question dans Quartier Lointain : l’histoire d’un homme qui, à l’aube de la cinquantaine, se trouve en plein questionnement sur le cours de sa vie. Par un improbable sort du destin (ou rêve éveillé…), il va revivre l’époque de ses 14 ans. Un retour dans le passé où le héros, Hiroshi Nakahara, retrouve le corps de son adolescence tout en conservant sa maturité d’homme.

Et ce n’est pas un hasard si Hiroshi est de nouveau confronté à cette période précise : c’est celle où son père est sur le point de quitter le domicile familial. Au moment même où son fils débute sa vie d’homme, le pilier de la famille estime que son existence doit emprunter une nouvelle route.

Naturellement, toute l’énergie d’Hiroshi sera déployée pour empêcher son père de commettre cet acte lourd de conséquences. Seulement au fur & à mesure que l’échéance approche, il s’apercevra que changer le cours des choses n’est peut-être pas la solution mais que les douleurs du passé sont ainsi faites pour être vécues…

Ses premiers émois amoureux, la relation avec son meilleur ami, l’affection auprès de sa mère, sont autant d’éléments aidant un peu plus à s’identifier au personnage principal. Et ce, même si l’histoire se déroule au Japon, où l’environnement & la culture sont différents des nôtres. Il est rassurant de constater l’universalité des sentiments lorsqu’il s’agit de préserver l’équilibre familial.

Un manga d’une grande intensité que M. Taniguchi nous décrit avec un réalisme tel qu’une certaine nostalgie se ressent après avoir fermé cet album.

Prenez le (bon) train et laissez-vous porter dans un itinéraire rempli de poésie, d’émotion et d’humanité.

En aparté :  acquisition judicieuse de la bibliothèque en mettant à votre disposition la version adaptée & filmée par Sam Garbarski. La comparaison avec l’œuvre graphique étant inéluctable, chacun ira de son propre avis.

DVD Quartier Lointain. Réalisé par S. Garbarski (source : Amazon.fr).

DVD Quartier Lointain. Réalisé par S. Garbarski (source : Amazon.fr).

En vous suggérant néanmoins de débuter ce beau voyage en lisant l’album au préalable…

Related posts:

2 réflexions au sujet de « Invitation à se perdre dans un « Quartier Lointain » »

    • En effet Frédéric, la preuve que cette œuvre est une véritable source d’inspiration & que ce soit en musique ou dans d’autres genres, le voyage continue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *