Comment tout a commencé sur la Terre paru aux éditions HumenSciences

« Comment tout a commencé sur la Terre – Le récit d’une incroyable découverte » édition : humenSciences

La forme particulière de ce livre en souligne la spécificité : il s’adresse au grand public. En effet, entièrement écrit à la main, abondamment illustré par une dessinatrice de talent, Adelina Kulmakhanova «journalise auprès du Canard enchainé», il se présente comme une sorte de carnet de terrain où les auteurs racontent la découverte des plus vieux fossiles d’êtres pluricellulaires découverts à ce jour. Incrédulité, enthousiasme, succès, échecs mènent le lecteur au cœur même de l’activité des chercheurs. Le récit montre comment la communauté scientifique se partage entre une vision dogmatique de l’histoire de la vie sur terre et l’ouverture d’esprit aux idées nouvelles. Il montre aussi qu’il faut une collaboration très large de spécialistes de différentes disciplines pour traiter d’un problème aussi complexe que l’apparition de la vie pluricellulaire. Le contexte géologique des schistes noirs du Gabon oblige à rechercher la mémoire des événements datant de 2,1 milliards d’années dans la minéralogie, la pétrographie et la géochimie de ces roches. Les conclusions auxquelles ces travaux pluridisciplinaires aboutissent, conduisent à de nouvelles découvertes dont la moindre n’est pas celle des traces de mouvement dans ce qui fut une boue meuble. Tout cela amène le lecteur à se poser des questions touchant presque à la philosophie. Il semble en effet que la trajectoire de la vie sur Terre ne soit pas celle d’une complexification progressive et linéaire. Il est bien probable, en effet, qu’il y eut des extinctions aussi catastrophiques que les cinq grandes répertoriées depuis 540 millions d’années dans les terrains du Phanérozoïque. L’on se pose alors inévitablement la question de celle que nous déclenchons et qui fut déjà stigmatisée en 1820 par Jean-Baptiste de Lamarck.